Tout le monde a déjà entendu la fameuse phrase d’Aristote avant, disant que l’art n’était tout simplement qu’un moyen d’imiter la nature autour de soi. Et pourtant, on dit souvent de l’art qu’il est unique et vient de l’imagination de son créateur. Dire alors qu’il n’est qu’une simple représentation de ce qui nous entoure, reviendrait à enlever de sa valeur.

Les grecs considéraient la Nature comme la chose la plus belle au monde et voulait donc pouvoir la représenter de la meilleure façon qu’il soit par leur art. Mais loin d’être vu comme une misérable imitation de la réalité, Aristote le voyait ainsi: « le propre de l’art est bien d’imiter la nature, mais l’intention de l’artiste n’est pas, alors, d’atteindre le vrai, lequel n’est pas objet de l’art mais celui de la science. L’artiste doit viser le vraisemblable, grâce auquel le spectateur reconnaît ce que l’artiste représente ; il peut ainsi adhérer à cette représentation. De plus, l’art imite non seulement la nature au sens strict mais aussi  les caractères, les émotions et les actions. Il ne s’agit donc pas d’une imitation autant que d’une étude et d’un hommage.