Cela commence dès votre plus jeune âge. Si vous dites à vos parents que vous désirez devenir artiste, que vous voulez peindre des tableaux dans la rue, écrire des livres pour les enfants ou encore devenir acteur, la plupart, si ce n’est pas tous, vous parleront de « réalité ». Ils vous diront qu’être un artiste n’est pas un vrai métier, que cela ne rapporte que des ennuis, mais jamais d’argent, qu’il y quelque chose qui s’appelle la réalité et qu’il faut la voir en face plutôt que de se la cacher.

Ils vous diront que ces activités de loisirs doivent être gardées pour lorsqu’on a du temps libre, mais que cela n’a rien à voir avec un véritable métier qui vous permettra de vous épanouir dans la société sans trop de problèmes. Ils n’exigeront jamais de vous que vous abandonniez vos rêves, mais seulement que vous les gardiez loin de votre vie, lorsque vous avez un petit coup de barre ou quelqu’un à impressionner.

Si vous allez à la séance dédicace d’un artiste plutôt connu, vous pouvez encore entendre des gens qui se demandent quand l’artiste se décidera à changer et à prendre ce qu’ils qualifieront d’un véritable métier. Peu importe l’argent que vous gagnez en faisant ce que vous aimez, certaines professions ne sont jamais vraiment reconnues autrement que par une lubie que vous auriez du avoir le bon sens d’abandonner lorsque vous étiez enfant.

Au lycée, on ne vous déconseillera pas de choisir la filière littéraire, plutôt que la filière scientifique si vos moyennes en science ne sont pas très bonnes. Cela dit, si vous avez de bonnes notes dans toutes les matières, l’on vous dira de choisir la science. On vous assurera qu’il sera beaucoup simple de trouver un emploi si vous choisissez les sciences et que vous serez également plus respecté pour cela. Les statistiques leur donnent raison, mais faut-il pour autant assommer un enfant avec tant de réalisme et lui faire abandonner ses rêves, sous prétexte que les arts ne lui donneront jamais ce dont il a vraiment besoin dans la vie -comprenez par là, de l’argent- ?

La filière scientifique est surnommée la filière excellence, tandis que la filière littéraire n’est qu’un ramassis de drogués, de rêveurs et de fainéants selon l’opinion public, et pourtant, voici la définition que l’on peut trouver sur Wikipédia Les élèves de la filière littéraire se doivent d’avoir d’excellents résultats dans les domaines des lettres (littérature et philosophie), langues (anglais, allemand, espagnol, portugais, grec ancien, latin…), sciences humaines (histoire et géographie) – et même éventuellement des arts. Ils devront également posséder une solide culture littéraire et artistique, ainsi qu’une grande ouverture d’esprit et une certaine curiosité.